Logo Ipsa

Actualités de l'école

Etudes

Etudes

Les majors de l’IPSA : Alexandre Wach (promo 2014), majeure Conception des Systèmes Spatiaux

Durant l’été, l’IPSA vous propose de découvrir les majors de sa promotion 2014. Après Kelvin Roehrig (International), Willy Leddet (Management et Logistique Industrielle), Thibault Duarte (Conception des Systèmes Aéronautiques, spécialité Structures de Commandes) et Kévin Humbert (Conception des Systèmes Aéronautiques, spécialité Structures Véhicules), voici Alexandre Wach, major de la filière Conception des Systèmes Spatiaux.

majors-promotion-2014-majeure_ipsa_conception_systemes_spatiaux_interview_focus_diplome_01.jpg

Roland Potez, président de Potez Aéronautique et parrain de la promotion 2014, Fabrice Bardèche, vice-président exécutif de IONIS Education Group et Alexandre lors de la cérémonie de remise des titres

Qu’est-ce que l’IPSA représente pour toi ?
C’est avant tout une école où tous les étudiants sont réunis autour d’une même passion, que ce soit l’espace ou l’aéronautique. On y acquiert des connaissances mais surtout des méthodes de travail qui qui vont nous servir tout au long de notre carrière.

C’est cette passion qui t’avais décidé à rejoindre l’école ?
Exactement. Je voulais rentrer dans une école à dominante aéronautique et spatiale directement après le bac, plutôt que de passer par d’autres cursus plus classiques comme une CPGE. C’est aussi cette passion pour l’espace qui m’a fait choisir par la suite la filière Conception des Systèmes Spatiaux en 5e année.

Qu’est-ce qui t’a le plus marqué durant ces cinq ans passés à l’école ?
Le travail en groupe. C’est quelque chose que j’ai eu l’occasion de découvrir à l’IPSA au travers des nombreux projets que nous avons eu à réaliser mais aussi grâce aux associations étudiantes qui nous permettaient également de mener à bien des projets très différents de ceux qu’on peut faire dans un cadre académique.

Tu étais bien intégré à la vie associative ?
Oui, dans deux domaines complétement différents ! D’un côté, j’étais d’abord membre de l’association IPS’Airsoft qui a pour but de proposer aux IPSAliens de découvrir l’airsoft, de l’autre, je faisais partie d’I-Tech, une association spécialisée dans la réalisation de projets autour des drones et des nouvelles technologies. Avec cette dernière, j’ai notamment participé à la création d’un drone et au projet d’interface neuronale. J’ai d’ailleurs fait mon projet de fin d’études sur un système visant à interpréter les signaux reçus grâce à un casque captant les ondes cérébrales pour pouvoir ensuite développer des applications capables de contrôler un appareil – notamment un drone – par la pensée.

Est-ce que, pour toi, il y a un fort esprit promo à l’IPSA ?
Oui ! C’est quelque chose de difficile à expliquer mais, en cinq ans passés à côtoyer la plupart du temps les mêmes personnes, des groupes se forment selon les affinités. Aujourd’hui, je garde toujours contact avec certains de mes camarades de promotion.

As-tu un souvenir qui t’a marqué plus qu’un autre ?
C’est forcément le semestre à l’étranger qui est, je pense, un moment particulier pour tous les étudiants de l’IPSA. J’étais parti aux États-Unis, à Tucson en Arizona. Pour moi, c’était bien plus qu’un simple voyage scolaire. Sur place, on vivait en immersion totale avec mes autres camarades de promotion. Le dépaysement était là, avec des méthodes de travail et des cours différents de ceux dont on avait l’habitude, mais surtout, parce que ce pays est culturellement par moment très similaire et d’autres très différents à la France.

Que fais-tu actuellement ?
Je suis en plein processus de recrutement pour rejoindre une société réputée de consulting en technologies. Mon profil leur convient et il ne reste plus qu’à trouver une mission qui me corresponde !

majors-promotion-2014-majeure_ipsa_conception_systemes_spatiaux_interview_focus_diplome_02.jpgAlexandre (à gauche) et les étudiants de l’IPSA présents à Tucson pour le semestre à l’étranger

Posté le : 20 août 2015