Logo Ipsa

Actualités de l'école

Aéronautique Etudes

Un stage pour goûter au quotidien d’un grand groupe de l’aéronautique et du spatial

Un stage est souvent une bonne opportunité d’affiner son orientation professionnelle et de tenter différentes expériences. Thibaud Leboeuf (IPSA promo 2016) peut en témoigner : c’est au sein du géant Airbus Defence and Space qu’il a choisi de réaliser son stage de 4e année. Avant la fin de ce dernier, prévue pour le 25 septembre 2015, l’IPSAlien livre ses premières impressions.

stage_parcours_experience_airbus_defence_space_entreprise_2015_mission_ingenieur_ipsa_aeronautique_01.jpg

Thibaud Leboeuf

Comment as-tu trouvé ce stage ?
Je l’ai trouvé tout simplement sur le site de recrutement d’Airbus Group. J’ai postulé en ligne et, après un premier entretien téléphonique avec un RH, j’ai eu un autre entretien sur site d’Elancourt avec un ingénieur qui se révéla être mon futur tuteur de stage.
Si j’ai choisi Airbus, c’est parce qu’il s’agit d’une grosse entreprise à dimension internationale, avec une réputation certaine dans les secteurs de l’aéronautique et du spatial. Je me suis donc dit que cela pouvait être intéressant d’essayer de rentrer dans une entreprise pareille dès la 4e année. Faire partie d’Airbus offre des opportunités d’aller à l’étranger, de voir différents domaines, de rencontrer différents milieux de compétences, etc. C’est donc un stage très intéressant pour découvrir ce qu’est un grand groupe et éventuellement poursuivre là-dedans plus tard.

Tu étais confiant au moment de faire les entretiens ?
Oui, même si c’était la première fois que je tentais d’intégrer une entreprise d’aussi grande envergure. Avec le RH, c’était un peu bizarre puisque je n’avais jamais fait d’entretien téléphonique auparavant, mais comme j’ai toujours été franc et cohérent dans mes propos, ça s’est bien passé. Durant l’entretien sur site avec l’ingénieur, le feeling est passé : il m’a posé quelques questions techniques, m’a demandé mes objectifs professionnels… Il a fallu que je démontre que ma demande de stage s’inscrivait dans mon parcours, avec un attrait pour la sécurité militaire, spatiale et aéronautique mais aussi – et surtout – les télécommunications. Ayant justement choisi la spécialité Systèmes Embarqués et Télécommunications à l’IPSA, je voulais que mon stage de 4e année me permette de voir ce que donnait la pratique des télécommunications en entreprise.

stage_parcours_experience_airbus_defence_space_entreprise_2015_mission_ingenieur_ipsa_aeronautique_02.jpgQuel est ton rôle au sein d’Airbus Defence and Space ?
J’ai une mission d’importance mais je ne peux pas trop en parler pour des raisons de confidentialité. Je peux néanmoins dire que je travaille sur des systèmes de télécommunications par satellites militaires. J’aide ainsi mon tuteur autour de certains projets militaires, notamment pour l’armée française.

Qu’est-ce qui te plaît dans ce stage ?
Après avoir fait beaucoup de théorie à l’IPSA dans le cadre de ma spécialisation, c’est particulièrement grisant de voir les modalités d’application de ces connaissances, de pouvoir les intégrer dans des projets réels, mais aussi d’en voir les limites d’application : si la théorie marche dans tous les cas, la réalité du terrain est toute autre. Il faut alors s’adapter avec le client et faire fi des contraintes qui peuvent se présenter.

Cela te donne envie de poursuivre dans cette voie ?
Cela me conforte effectivement dans mon orientation de carrière, dans les télécommunications militaires ou non, mais aussi dans un groupe comme Airbus : en deux semaines sur place, j’étais déjà très bien intégré à l’équipe. Le bilan est pour l’instant très positif et j’ai appris beaucoup de choses. Pourquoi pas me diriger vers un stage similaire en 5e année mais cette fois plus axé sur l’aéronautique ou l’aérospatial.

 

Posté le : 14 septembre 2015