Logo Ipsa
Logo CTI

La recherche aérospatiale à l’IPSA

Située au carrefour des mondes industriel et académique, la recherche est l’un des axes fondamentaux de la pédagogie ipsalienne. Ecole d’ingénieurs aéronautique et spatiale, avec ses laboratoires de recherche dédiés à l’Aérospatiale, l’IPSA place l’innovation au cœur de sa formation en ingénierie.

Grâce à ses chercheurs, et leurs travaux, l’IPSA est en mesure de contracter de nouveaux partenariats fondamentaux avec des industriels et des laboratoires extérieurs pour que la recherche au sein de l’école se développe en synergie avec le monde de la recherche académique et industrielle.

3 axes de recherche

Mécatronique, signal et systèmes

Le laboratoire Mécatronique, Signal et Systèmes de l'IPSA conçoit des systèmes automatiques puissants et permet le contrôle de systèmes complexes.

Le laboratoire, grâce aux partenariats qu'il entretient avec le CNES, les universités et quelques entreprises du secteur aérospatial (industriels, PME, institutions...), développe des projets novateurs pour le domaine aéronautique et le domaine spatial. Il est ainsi engagé au sein du programme ARES dont le but est de développer des fusées expérimentales modulaires de petite taille.

D'autres thèmes de recherche coexistent au sein de ce laboratoire. L'un d'entre eux consiste à étudier l'architecture d’une chaîne de réception RF (Radio Fréquence) pour la radio logicielle et la radio cognitive. Un autre se focalise sur les problématiques théoriques et technologiques qu’imposent le développement de véhicules miniatures autonomes.

Mécanique, énergétique et aérodynamique

Les thématiques du laboratoire Mécanique, Energétique et Aérodynamique de l'IPSA s'organise autour de 3 axes :

Astronomie et astrophysique

Le laboratoire Astronomie et Astrophysique de l'IPSA s'organise autour de 2 thématiques de recherche :

Ces collaborations apportent des ressources et des compétences supplémentaires aux partenaires de l’IPSA tandis que l’IPSA bénéficie du cadre et des moyens de ses partenaires pour une activité plus productive, tant en matière de recherche pure que de reversement à terme dans l’enseignement auprès des élèves. La croissance de la recherche permet aussi d’établir des liens plus étroits avec des industriels, notamment dans le pôle ASTech.