Logo Ipsa
Actualités de l'école
Vie étudiante

Vie étudiante

Evolutek se prépare pour la Coupe de France de robotique

Mêlant étudiants de l’EPITA, d’Epitech et de l’IPSA, l’association Evolutek se prépare pour la 21e édition de la Coupe de France de robotique qui se déroulera du 28 au 31 mai à La Ferté-Bernard (Sarthe). Avant de partir en Guyane pour son stage de fin d’études, Thomas Bacoup (IPSA promo 2014), responsable de la partie mécanique du robot qui participera à la compétition, nous en dit plus.

logo_evolutek_coupe_robotique.jpgSi Thomas Bacoup sera en stage au CNES en Guyane lorsque le robot d’Evolutek affrontera ses concurrents en mai prochain, cela ne l’empêche pas de croire fortement dans les chances de victoire finale de son équipe. Il faut dire que pour créer leur « poulain 2.0 », les étudiants de l’association travaillent d’arrache-pied depuis plusieurs mois en se répartissant les missions selon leurs spécialités. « La robotique n’est pas le domaine de prédilection de l’IPSA – hormis pour les 4es années qui choisissent l’option Systèmes Mécatroniques – mais la collaboration se passe très bien, assure l’étudiant en Conception des Systèmes Spatiaux. A l’IPSA, on s’occupe en général de la mécanique du robot quand, à EPITA et Epitech, les étudiants sont plus axés sur l’informatique et l’électronique. Ce n’est pas non hermétique : on peut aussi s’occuper d’informatique quand on vient de l’IPSA, et des étudiants de l’EPITA peuvent aussi faire de la mécanique. » Seul étudiant de l’IPSA à avoir pris part à la conception mécanique du projet cette année, Thomas a dû notamment modéliser le système de pinces qui permettra au robot de prendre les objets posés sur le sol et pouvoir les retourner. « Aujourd’hui, le robot est mécaniquement fini à 98 % et, à partir de maintenant, ceux qui vont travailler sont ceux qui doivent coder le robot », explique celui qui avait « flashé sur Evolutek » lors d’une Journée Portes Ouvertes et qui, plus jeune, suivait déjà à la télé « les matchs de robots en un contre un sur E=M6 avec Mac Lesggy ».

evolutek_coupe_2014.jpg

La « zone de combat » des PrehistoBots

Remporter la Coupe de France… et celle d’Europe ?
Si la partie mécanique est importante, la partie « code » l’est tout autant car, si chaque édition de la Coupe de France de Robotique porte sur un thème bien particulier et possède ses propres règles du jeu, le principe de base reste toujours le même : « Le robot doit être totalement autonome : pas de télécommande, de fil, rien du tout ! On le pose sur la zone de jeu, on le lance et on ne le touche plus sous peine de disqualification ! » Cette année, c’est la préhistoire qui a été choisie : les différentes associations participantes ont donc pour objectif de créer le meilleur « PrehistoBot » capable d’accomplir seul de nombreuses actions parmi celles proposées (réalisation d’une « fresque », récupération de fruits ou de « feux », envoi de « lances », capture de « mammouth », etc.) et donc de remporter un maximum de points durant les 90 secondes d’affrontements. Si Evolutek réussit à vaincre ses opposants et à se faire une place sur le podium, l’association se verra qualifier pour Eurobot, la grande finale européenne de robotique qui aura lieu à Dresde (Allemagne) du 6 au 8 juin. Rendez-vous en mai prochain pour savoir si le robot préparé par les trois écoles du Groupe IONIS sera en position de conquérir le Vieux Continent.

Posté le : 24 avril 2014