Logo Ipsa

Actualités de l'école

Ecole

Ecole

Devenir ingénieur en F1 avec IPSA

F1i_magazine.jpg

Dans son numéro 54 (novembre/décembre 2008), F1i magazine a dressé l’éventail des écoles qui ont amené des étudiants dans le monde de la formule 1. Très prisées, car bénéficiant du prestige de cette discipline sportive, ces places ne peuvent être investies que par les meilleurs.

 

Les compétences acquises doivent être maximales : la F1 tente constamment de repousser les limites. L’exigence envers ses ingénieurs est donc énorme. Aérodynamiciens ou chargés de la performance pour une écurie, ils sont tous passés par les plus grandes écoles.

 

 

F1i magazine cite l’IPSA, qui a formé et amené Julien Simon-Chautemps (IPSA 2002) au poste d’ingénieur chargé de la performance chez Toyota. C’est l’occasion pour nous de revenir sur son parcours.

 

julien_simon.jpg

Avant de finir ses études ipsaliennes, Julien avait déjà accumulé des expériences intéressantes. Après un stage d’ingénieur pour un préparateur de rallye en championnat de France, il est devenu ingénieur course consultant en formule Renault (2000) puis en Espagne pour la Team GTEC (2001).

 

Ensuite, en 2002, il a effectué son projet de fin d’études chez OptimumG à Denvers (Colorado, USA) et exercé son métier d’ingénieur consultant dans les championnats Fran-Am USA, ALMS et Australian V8 Supercars.

 

Depuis, il a été ingénieur course pendant 4 ans dans la Team Prema Powerteam (F3 Euroseries et Formule Renault 2.0 Italia), puis ingénieur à l’analyse de données pour la Team Trident Racing (GP2), avant de devenir, il y a 1 an, ingénieur performance (équipe de course) chez Toyota (F1).

 

"L’IPSA m’a principalement donné les bases d’ingénierie nécessaires à tous métiers techniques et m’a permis d’effectuer de nombreux stages qui ont été essentiels pour mon apprentissage du monde du sport automobile, nous a-t-il confié."

Posté le : 3 décembre 2008