Logo Ipsa
Actualités de l'école

Vie étudiante

Retour sur l’édition 2019 du C’Space avec l’association AeroIPSA


Spécialisée dans le développement et la fabrication de lanceurs, l’association étudiante AeroIPSA est présente chaque année au C’Space, un rendez-vous organisé par le Centre national d’études spatiales (CNES) et l’association Planète Sciences pour tous les jeunes passionnés d’espace et de fusées. Retour en images sur cette édition 2019 qui, du 13 au 20 juillet sur le camp militaire de Ger du 1er Régiment de hussards parachutistes (RHP), près de Tarbes dans les Pyrénées, a permis à AeroIPSA de faire décoller plusieurs de ses créations, qu’ils s’agissent de fusées expérimentales ou de minifusées !


Trident III, prête pour l’exploit

Trident III

Cette fusée expérimentale permet, une fois dans les airs, de larguer plusieurs charges utiles sous parachute, comme une station météo. Construite avec le soutien de plusieurs sponsors (le cabinet de conseil en transformation et innovation Julhiet Sterwen et la société Expleo), cette fusée a réussi son vol et ainsi récompensé les nombreux mois de travail des étudiants.


C'Space 2019

CygHOP et une équipe au top

CygHOP

Autre fusée expérimentale d’AeroIPSA, CygHOP a pour ambition de mesurer la vitesse à l’aide d’une sonde Pitot et d’un radar à effet Doppler pour ensuite comparer les différences de mesure. Réalisée avec le soutien financier et technique de l’entreprise Apside, la fusée a connu plusieurs péripéties sur place (son moteur a notamment dû être remplacé) avant de pouvoir décoller et effectuer un vol Balistique.


Hermes

Déployant des aérofreins permettant la séparation des deux étages, la minifusée Hermes permet également la mesure numérique de l’accélération et le stockage des données. Sponsorisée par la société Les Trois Airelles, elle a pu décoller lors du C’Space mais n’a pas déployé son parachute à l’apogée.


FTL²

La particularité de la minifusée FTL² est d’avoir mis au point une centrale inertielle embarquée sans électronique. En réussissant le vol de cette dernière, l’association a validé le processus de fabrication de ce prototype atypique !


Perroquet

Perroquet est sûrement l’une des minifusées les plus surprenantes de cette édition 2019. Fusée à séparation transversale permettant également l’enregistrement de données via une carte SD, Perroquet tire son nom de son apparence très colorées ! En effet, elle a été décorée de plumes par tous les clubs et participants du C’Space qui souhaitaient participer. L’occasion pour la minifusée, qui a réussi son vol, de bénéficier d’un article sur le site du CNES.



L’association IPSA Space Systems (ISS), également présente au C’Space !

Autre association technique de l’IPSA, ISS est également spécialisée dans la construction de fusées. Habituée à travailler sur le projet PERSEUS du CNES (un projet qui a permis à ses membres de se rendre jusqu’au Pôle Nord en 2017), ISS était aussi présente au C’Space 2019 pour soutenir AeroIPSA (notamment lors du lancement de Trident III), mais surtout pour réussir le vol nominal de son projet Diamant. Soutenue par Turgis & Gaillard, cette fusée était le fruit d’un long travail de deux mené par toute l’équipe de l’association !



Posté le : 17 septembre 2019