Logo Ipsa

Actualités de l'école

Ecole

Ecole

Séminaire PERSEUS 2015 : l’IPSA et ses étudiants remporte trois prix !

Lors de la 10e édition du Séminaire PERSEUS (Projet Étudiant de Recherche Spatiale Européen Universitaire et Scientifique) organisé les 29 et 30 janvier au Palais de la Découverte (Paris 8e), l’ISPA et ses étudiants ont été particulièrement mis à l’honneur avec l’attribution de plusieurs prix. Jean Oswald, chef du projet PERSEUS dévoile les raisons qui ont motivé ces récompenses.

projet_perseus_cnes_ipsa_depot_brevet_fabrication_procede_fusees_ares_macro_projets_tubes_mousse_epoxy_resine_laboratoire_mecatronique_recherche_etudiants_02.jpgLe projet PERSEUS a pour but de susciter de l’innovation et de tester des technologies nouvelles liées au transport du secteur spatial en s’appuyant sur les étudiants dans un cadre pédagogique. Des projets sont ainsi menés dans de nombreuses écoles scientifiques en France où les étudiants les plus motivés peuvent travailler sur ces thématiques et, généralement, sur un élément isolé. Les séminaires PERSEUS organisés chaque année sont donc l’occasion pour eux de venir présenter leurs travaux à l’ensemble de la communauté et de comprendre encore davantage ce que représente leur apport au sein du projet PERSEUS dans son ensemble. En parallèle, des prix sont remis lors de chaque séminaire pour souligner et récompenser les efforts accomplis par les participants à cette belle aventure humaine et technologique. Lors de cette édition 2015, des représentants de l’IPSA ont remporté le prix du projet le plus innovant mais aussi ceux de la meilleure réalisation et du meilleur travail.

Cette année, le séminaire PERSEUS a remis son prix du projet le plus innovant au Laboratoire de Mécatronique de l’IPSA pour ses travaux sur les matériaux en composite sandwich qui ont fait récemment l’objet d’un dépôt de brevet. Pourquoi ce choix ?
Jean Oswald
: Dans le cadre de PERSEUS, il y a les travaux des étudiants mais aussi un deuxième volet portant sur la réalisation des démonstrateurs. On s’appuie donc sur les associations des écoles pour aller jusqu’à leur réalisation complète et, pour y arriver, on a besoin de structures. Or, le Laboratoire de Mécatronique de l’IPSA nous a justement proposé une méthode de fabrication de structure porteuse qui était à la fois résistante et légère grâce à ces matériaux en composite sandwich. Comme on s’appuie désormais sur ces structures-là pour réaliser les fusées expérimentales de toute la gamme ARES, lancées en août dernier lors du C’Space 2014, mais aussi celles de la gamme SERA, dont la première fusée supersonique SERA1 a été lancée en mai 2014 sur la base suédoise de Kiruna. Ce prix récompense cette innovation, également mise en avant par le brevet déposé avec le support du CNES.

Les prix de la meilleure réalisation et du meilleur travail ont été justement décernés à l’ensemble des étudiants, dont ceux de l’IPSA, qui ont participé à la réalisation et au lancement de la première fusée supersonique SERA1…
Effectivement. Pour bien comprendre ce choix, il faut bien en avoir en tête ce que représente SERA1. Il s’agit de la première fusée expérimentale supersonique lancée depuis une base professionnelle. Elle a été réalisée par des étudiants de l’IPSA, de l’Université d’Evry-Val d’Essonne et de l’ISAE-Supaero. Grâce à cette coopération, ils ont réussi à obtenir une fusée très performante qui, outre le franchissement du mur du son, a également atteint des efforts aérodynamiques tout à fait comparables à ceux vus sur de vrais lanceurs. Enfin, toute l’architecture électrique embarquée a également permis d’obtenir plein de mesures vraiment très complètes sur le comportement du démonstrateur en vol et d’en faire une exploitation aboutie.

projet_perseus_cnes_ipsa_depot_brevet_fabrication_procede_fusees_ares_macro_projets_tubes_mousse_epoxy_resine_laboratoire_mecatronique_recherche_etudiants_01.jpg


Jusqu’où s’arrêtera PERSEUS ?
Voilà déjà 10 ans que le projet PERSEUS existe et il est loin d’être terminé à en croire Jean Oswald. « Si PERSEUS a démarré en 2005 et que les premiers accords-cadres ont été signés en 2009, le projet vient de passer une étape significative en ce début d’année 2015 puisqu’on vient de renouveler les accords-cadres pour un fonctionnement d’une durée de 5 ans, explique le chef du projet. Ce renouvellement nous permet d’avoir de nouveaux partenaires, dont l’IPSA devenu désormais partenaire à part entière de PERSEUS, mais aussi de continuer au moins jusqu’en 2020 ! »

Posté le : 20 février 2015