Actualités de l'école
Le Conseil des Anciens de l’IPSA veut renforcer le lien entre IPSAliens

Ecole

Le Conseil des Anciens de l’IPSA veut renforcer le lien entre IPSAliens

Créé cette année, le Conseil des Anciens de l’IPSA est la nouvelle association Alumni de l’école pensée pour encore accentuer ce lien précieux qui unit les IPSAliens, des premières promotions jusqu’aux prochaines et au-delà. Une ambition sur laquelle revient Nadège Garriguenc (IPSA promo 2017), une présidente qui espère bien pérenniser ces relations intergénérationnelles entre diplômés !

 

Le Conseil des Anciens de l’IPSA veut renforcer le lien entre IPSAliens

Nadège, la présidente du Conseil des Anciens de l’IPSA

 

Qu’as-tu fait depuis la fin de ton parcours IPSAlien ?

Nadège Garriguenc : Je suis arrivée à l’IPSA en 2012, juste après le Bac. Au sein de l’école, je me suis d’abord dirigée vers une option Systèmes avant de me tourner vers le management de projets et d’obtenir mon diplôme en 2017. À l’issue de l’IPSA, j’ai alors choisi de poursuivre mes études en rejoignant l’ESSEC, une école de commerce, pour suivre les cours d’un mastère spécialisé en stratégie et commerce international. Enfin, depuis 2019, je travaille au sein de Thales, en tant que responsable offre et services. Mon travail consiste à répondre à des appels d’offres pour le soutien de radars. Je travaille donc en collaboration avec les services commerciaux comme les équipes techniques.

 

Pourquoi avoir intégré une école d’ingénieurs comme l’IPSA après le Bac ?

Ma première motivation, c’était le secteur de l’aéronautique. Petite, mon rêve était de devenir pilote, malheureusement j’ai dû porter des lunettes par la suite, ce rêve-là s’est envolé : j’ai alors préféré me tourner vers l’ingénierie aéronautique… et donc vers l’IPSA !

 

Aujourd’hui, tu vis ta passion pour l’aéronautique chez Thales ?

En fait, non ! (rires) Bien sûr, Thales est une grande entreprise du secteur, mais en ce qui me concerne, je travaille dans les volets de la Défense. Malgré tout, je ne reste pas très loin de l’aéronautique puisque que je suis dans le domaine des radars de surveillance aérienne.

 

Que retiens-tu de tes années IPSAliennes ?

Honnêtement, j’ai aimé toutes mes années à l’IPSA, de la première à la dernière, et j’aurais bien du mal à n’en retenir qu’une ! Pour autant, quitte à faire un choix, j’hésiterais entre la 3e et la 5e années. La 5e année, c’est l’achèvement du cursus, avec le stage de fin d’études qui rend les choses très concrètes, tandis que la 3e année est l’une des plus dures en termes de charge de travail et d’investissement personnel, mais c’est aussi celle qui permet d’entrer davantage dans le vif du sujet, pour passer de la théorie à la pratique. Deux années fondatrices, donc !

 

Le Conseil des Anciens de l’IPSA veut renforcer le lien entre IPSAliens

 

Depuis ton départ et avant de devenir présidente de l’association des Anciens, as-tu gardé un lien avec l’école et avec d’autres IPSAliens ?

Bien sûr, ne serait-ce qu’à travers les Journées Portes Ouvertes qui voit l’IPSA demander régulièrement à des Anciens de venir présenter l’école et ses débouchés aux lycéens. Après, pour ce qui est du lien avec les IPSAliens, c’est une évidence… car mon compagnon est également issu de la promotion 2017 de l’IPSA ! Mais en plus de lui, je suis aussi en contact avec d’autres Anciens et Anciennes, que ce soit dans le cadre de mon travail ou en dehors du monde de l’entreprise. Et comme le monde est petit, il n’est pas rare de découvrir que l’un de ses collègues est lui-aussi passé par l’IPSA, à Thales ou ailleurs.

 

Justement, pourquoi avoir souhaité t’impliquer dans cette nouvelle structure Alumni qu’est le Conseil des Anciens de l’IPSA ?

L’histoire de l’IPSA est grande et de nombreuses associations d’Anciens ont vu le jour au fil des décennies. Pour autant, et malgré une forte communauté active d’IPSAliens, la communication entre Anciens – et entre Anciens et étudiants actuels – peinait à être efficace. C’est ce que je disais plus tôt : une association d’Anciens performante m’aurait permis de savoir plus rapidement et facilement que tel ou tel collègue de Thales était lui aussi issu de l’IPSA, sans avoir à espérer un signe du destin. Pour l’anecdote, je connais même une personne qui a découvert seulement au bout d’un an que la personne qui partageait son bureau venait elle-aussi de l’école, le tout au détour d’une conversation anodine ! De ce fait, nous étions plusieurs à commencer à penser qu’il fallait relancer la machine et c’est pourquoi nous avons souhaité créer ce Conseil en le greffant directement à l’école, pour gagner en efficacité et, surtout, parvenir à créer du lien. Evidemment, le but à terme n’est pas de savoir dans quel bureau peut se trouver tel IPSAlien, mais de savoir si certains Anciens sont présents dans certains sites, dans certaines entreprises. D’ailleurs, sans le soutien de l’école, nous n’aurions pas pu faire grand-chose.

 

Pourquoi alimenter ce réseau d’Anciens est si important ?

Il y a deux raisons principales. La première est surtout sociale, pour ne pas se perdre de vue après l’école et maintenir un contact, au-delà même des amis que l’on a pu se faire dans sa promotion ou dans les promotions inférieures et supérieures lors de notre passage à l’IPSA. La seconde raison est directement liée, elle, au rayonnement de l’école. Aujourd’hui, les carrières fluctuent de plus en plus et pouvoir s’appuyer sur un fort réseau professionnel est essentiel, en particulier pour une école d’ingénieurs.

 

Le Conseil des Anciens de l’IPSA a donc pour objectif de fédérer l’ensemble des promotions ?

Oui, même si le premier objectif est d’abord de se faire connaître auprès des Anciens d’hier, d’aujourd’hui et de demain, pour leur dire qu’une nouvelle association a été créée, guidée par une réelle volonté d’améliorer ce lien si fort que nous unit tous. Le message est clair : tout le monde est le bienvenu ! C’est très important de pouvoir se faire rencontrer les gens, surtout quand ils ont un profil et un vécu différents, pour échanger, partager… Enfin, outre le fait de renforcer ce réseau pour des échanges d’offres de stages et d’emplois, l’autre but de l’association sera également de pouvoir accompagner ses membres tout au long de leur carrière, notamment dans le cadre de changements de postes, voire de parcours professionnels.

 

Quelles actions allez-vous mener ?

Nous allons, par exemple, proposer régulièrement différentes conférences au sein de l’école, sur divers thèmes. Cela pourra concerner l’après-IPSA – l’entrée dans le monde du travail, la possibilité de poursuivre ses études et d’explorer d’autres connaissances via un Master spécialisé ou le fait de rejoindre une école de commerce ou une autre école d’ingénieurs, etc. – ou des sujets plus techniques selon l’expertise des Alumni présents. Nous espérons en organiser idéalement deux par trimestre, au minimum. En plus de cela, nous comptons bien proposer des événements plus sociaux, comme des afterworks, des barbecues ou un gala, soit des moments clés pour structurer notre communauté tout au long de l’année.

 

Si je suis un Alumni et que je souhaite m’impliquer au sein du Conseil, ou tout simplement suivre ses actualités, comment puis-je faire ?

Une plateforme va bientôt voir le jour. Elle sera accessible depuis le site de l’IPSA et elle permettra aux Anciens de nous contacter et, bien sûr, de s’inscrire à nos newsletters. Cette plateforme proposera aussi un calendrier des événements prévus, qu’ils s’agissent d’événement réunissant étudiants et Anciens ou uniquement réservés aux Anciens entre eux, de la même promotion ou non.

 

Le Conseil des Anciens de l’IPSA veut renforcer le lien entre IPSAliens

 


L’IPSA est bien plus qu’une école

 

« Si nous avons souhaité soutenir et encourager cette initiative, c’est parce que nous croyons réellement que l’IPSA est bien plus qu’un simple lieu d’apprentissage. Bien sûr, depuis sa création eu début des années 1960, l’IPSA a formé un grand nombre de professionnels reconnus, d’ingénieurs talentueux et d’entrepreneurs audacieux dans les secteurs passionnants de l’aéronautique, du spatial, de l’énergie et des transports, mais pas seulement : il a aussi formé des femmes et des hommes partageant des valeurs fortes d’ouverture sur le monde, de solidarité, d’abnégation et d’envie de rendre le monde meilleur et plus sûr. L’IPSA est bien plus qu’une école : c’est avant tout une histoire de vie à laquelle plusieurs générations ont déjà contribué et qui, chaque année, voit s’écrire un nouveau chapitre. Or, un livre qui ne saurait servir à grand-chose s’il n’est pas lu ni partagé. C’est là tout l’intérêt du Conseil des Anciens de l’IPSA qui a à cœur de continuer à faire vivre ce si beau récit dans le cœur de tous nos Alumni, passés et futurs. Et nous ne pouvons que l’en remercier. »

Francis Pollet, directeur général de l’IPSA

Le Conseil des Anciens de l’IPSA veut renforcer le lien entre IPSAliens

Posté le : 21 septembre 2020